Les aéroglisseurs électriques

Depuis quelques années l'idée de l'énergie électrique fait à nouveau son chemin pour les aéroglisseurs. En efffet, les premiers essais remontent à la fin des années 70. 
Il convient de remarquer que si cette solution n'a pas fait recette dans le monde automobile alors que le premier véhicule électrique battait un record de vitesse dés 1899, c'est qu'il y a des 'raisons' qui s'y opposent, de multiples raisons.



Retour hautAccueil

TRIGGER
Ce mouleur de composites polonais suggère quelques voies avec son Electro Wasp en vidéo
Vous remarquerez que le bruit de l'hélice, plutôt faible à régime modéré, devient bien présent à partir d'un certain régime moteur. Toutefois le bruit global reste à un niveau qui semble nettement inférieur aux appareils similaires à moteur thermique.

    Du coté Aéroglisseurs

aéroglisseur électrique  modèle servant de base à la version électrique de l'aéroglisseur.

 Nous analysons les aptitudes de ce mono place avant son éventuelle introduction en France.
 Propulsion 35 cv (22 permanents), sustentation 18 cv (10 permanents) et batterie de 7,5 kWh.  Un rapide calcul permet d'estimer l'autonomie entre 20 et 60 minutes selon batterie et usage.

  Universal Hovercraft motorise aussi un prototype sur la base du UH13...

Du coté Avion et ULM
L'APAME,  ASSOCIATION POUR LA PROMOTION DES AERONEFS A MOTORISATION ELECTRIQUE, fait des efforts depuis plusieurs années. La souricette électrique, devenue  BL1E ELECTRA et maintenant immatriculée, a volé le 22 décembre 2007 pendant 48 minutes. Trois mois plus tard, un engin piloté, avec pile à combustible, vole... Moins de deux ans plus tard, ce sont les chinois qui commercialisent le premier appareil électrique. Depuis, plus d'une centaine d'engins similaires dans le monde lui a emboîté le pas.  Les lecteurs pourront t'ils comprendre que les premiers vols à propulsion "électriques" ont eu lieu en France bien avant 1900, (1) à peu près en même temps que la première voiture électrique semble t'il.  Toutefois, dans ces deux modes de transport, il convient de remarquer que le poids est confié à un autre moyen, l'appui au sol pour une voiture, la poussée d'Archimède pour les ballons. 

ELECTRAVIA  avance aussi... et fournit les moteurs E-Motors

Tarifs Moteurs et batteries : Compter entre 10000 € (minimum) et 20000 € selon puissance et autonomie, pour une masse de 40 à 100 kg selon la configuration...Plus l'appareil, l'hélice, .etc... et le pilote.

Si vous comparez le prix des moteurs seuls, ils ne sont pas plus chers que des moteurs thermiques de puissance similaire. Par exemple on trouve du 45 cv  à 3600 euros chez E-motors et Yuneec propose un 54 cv autour de 3000 euros (mais disponibilité encore incertaine).  La différence se fait sur le prix des batteries... Il faut amortir sur le nombre de cycles de charge/décharge et voir si c'est efficace en coût "carburant" équivalent... à vos calculettes.

ATTENTION :   les tensions et puissances mises en oeuvre ne sont pas négligeables  DANGER

ATTENTION :  Le non respect des procédures de charge batterie est dangereux : EXPLOSION

(1) Grâce à Charles RENARD, aussi inventeur du moulinet de Renard qui permet la mesure de puissance des moteurs.


Que cherchent les concepteurs qui explorent cette voie ?
* Faire "écolo" ? La solution électrique reste globalement au moins aussi polluante que la solution hydrocarbures naturels (oui, le pétrole est naturel, tout comme la gaz du même nom. Certes non-renouvelables au rythme où les humains gaspillent). Dans cette optique ne serait t'il pas plus judicieux de commencer par électrifier les "bateaux" qui consomment nettement plus d'énergie. L'argument strictement écolo ne tient pas.
En outre, un aéroglisseur doit être léger pour consommer peu. Difficile de faire "léger" avec des batteries, ce n'est probablement pas la meilleure voie pour le moment car, malgré des progrès fulgurants, les batteries restent lourdes... très lourdes. Les avions, ULM, ou paramoteurs électriques disposent d'une autonomie limitée en raison du poids limitée de batterie qu'ils peuvent emporter. Tout aéroglisseur électrique subira la même limitation. 
* Faire moins de bruit ? Certes un moteur électrique est moins bruyant que la majorité de moteurs thermiques mais, à haut régime, ce sont souvent les hélices qui génèrent le plus de bruit. Si les volontés avaient été réelles, cet aspect serait réglé depuis longtemps.

Néanmoins, quelques projets d'aéroglisseur électrique sont menés, souvent par des universités ou des écoles, et quelques "fabricants" novateurs.
Il y a encore du chemin a faire. La charge utile d'un aéroglisseur classique étant relativement limitée, elle le sera probablement encore plus, voire réduite au seul pilote, avec la solution électrique utilisant des batteries.
Les progrès réalisés avec les batteries, lithium polymères en particulier, sont prometteurs... Peut-être qu'une voie intermédiaire, hybride, avec une partie thermique et une partie électrique pourrait faire avancer les choses. Concernant la recharge, le problème est réglé, depuis quelques mois un constructeur "auto" parvient à faire le "plein" de ses véhicules électriques en moins de 50 secondes... c'est plus rapide que le plein de super !  


Retour hautAccueil

Copyright 2009-2010 - AEROGLISSEURS SERVICES SARL  ou les ayants-droits.
Bellevue - 36180 Selles sur nahon - 06 23 08 11 65  

* * * * * * *